Mona

La vie
en plus simple.

Se simplifier la vie au travail

Se simplifier la vie au travail

Avoir plus de temps pour « se poser et réfléchir », éviter les « changements qui flinguent tout le planning » et les « projets auxquels on ne comprend rien ». Au travail, on aimerait parfois plus de calme et de clarté (oui, nous aussi). Le truc c’est que les incertitudes et les obstacles inattendus sont indissociables de nombreux métiers, et même souvent salutaires. Comment combiner l’aspiration à la simplicité et l’inévitable complexité ? 3 pistes pour alléger ses journées : 

Regarder tout ce qui est fait quand on n’est pas là, tout ce qui montre que l’activité se poursuit tant bien que mal sans nous (oui, ça arrive). Ca ne fait pas avancer mais ça aide à respirer quand on n'a rien rayé sur la liste de la journée. En résumé, ça va aller.

Accepter que certaines actions ne servent à rien. Enfin à rien tout de suite. Apprendre à se servir d’un nouveau logiciel, passer des heures à former un nouvel arrivant, ça peut être perçu comme une perte de temps. Mais pour qu'une situation s’améliore durablement, il faut parfois passer par quelques détours. Un fonctionnement simple et fluide requiert souvent une réflexion appuyée et des outils sophistiqués. C’est une affaire de simplexité, l’art de rendre compréhensible des choses complexes. 

Adoptez la technique d’Ari Miesel et fixez des limites minimales et maximales pour chaque journée : passer au moins 30 minutes sans regarder mes mails, ne pas passer plus de 20 minutes au téléphone avec tel client, etc. On fera face aux imprévus tout en gardant un minimum de contrôle sur son calendrier. Et oui, ça marche aussi pour la vie privée.