,
Si vous n'arrivez pas à voir les images, lire l'article ici
 
 
Entre le retour en fanfare des terrasses, la température extérieure digne d'un four à pizza, la fin du télétravail, du couvre-feu et du règne du masque bleu, le monde entier a l'air de nous crier de sortir, d'aller vers les autres, de les retrouver. Sensation de libération, de soulagement et d'euphorie mais aussi alerte rouge pour les introverties, pour qui l'interaction requiert toujours un effort. Ou plus largement pour toutes celles qui trouvent que la solitude et la vie intérieure ont quelques avantages. Même si elle semble à rebours du mouvement général, pourquoi cette introversion peut-elle être bénéfique, en particulier au travail ?

#1 Les introverties sont logiquement autonomes mais travaillent aussi terriblement bien en équipe (en free ou en entreprise). Être introvertie, c'est s'intéresser à son monde intérieur mais aussi au monde intérieur des autres. Empathie, grande capacité d'écoute, gestion de la complexité : de quoi faire du bien à tout un collectif. Les personnes introverties sont souvent capables d'endurer le nécessaire, de faire ce qu'il faut parce que c'est mieux pour tout le monde. D'après un article de Forbes, débarrassées des enjeux d'égo et de popularité, elles se révèlent être de bons managers et soutiennent les idées créatives et les initiatives des membres de leur équipe. L'union sacrée ? L'alliance d'un tempérament majoritairement introverti à un tempérament majoritairement extraverti. Là aussi, c'est la diversité des profils qui fait une équipe réussie.

#2 Les introverties sont des résistantes. Affirmer son besoin de discrétion, de nuances, de calme, c'est résister aux valeurs bruyantes d'un patriarcat compétitif et triomphant. C'est résister à la toute-puissance de l'exposition et de l'exhibition. C'est tracer son chemin à soi. Comme l'explique cet article de The Conversation dédié à Elena Ferrante qui tient secrète sa vraie identité, ne pas s'exposer, c'est n'appartenir à personne. 

#3 Le calme n'est toutefois pas la seule destination. Pour reprendre les mots d'Amanda Corman :« We've learned that quiet isn't always peace ». L'introversion n'empêche pas le courage, la détermination, l'ambition et l'action. Tête de cortège des introverti.e.s, Eleonor Roosevelt nous délivre d'ailleurs son fameux et inusable conseil : « Faites chaque jour une chose qui vous fait peur ». D'après Susan Cain dans « La force des discrets », la puissance et l'énergie des introverties s'expriment mieux encore quand elles sont mises au service d'un engagement, d'une cause importante. Au sujet de Rosa Parks, elle dit : "They said she was ‘timid and shy' but had ‘the courage of a lion.'" Susan Cain décrit le processus dans son TED Talk aux millions de vues.
L'introversion est loin d'être une limite. Une introvertie peut tout à fait être une excellente oratrice, une actrice talentueuse, une entrepreneuse impressionnante ou une dirigeante respectée (on imagine mal tomber sur Angela Merkel en pleine Macarena).

C'est en revanche comme un élastique que l'on étire : il faut prévoir des phases de relâchement et de repos. Susan Cain indique que « la solitude compte, et pour certaines personnes, c'est l'air qu'elles respirent. » Le compte Insta Le gang des introvertis propose des pistes pour mieux vivre le retour au bureau (et suggère d'y aller mollo pépito sur les soirées).

#4 Le bénéfice est universel. Même pour des profils d'extraverties, des phases d'introversion peuvent être bénéfiques. Pour concevoir un projet, laisser grandir une idée, développer sa passion pour l'écriture, le dessin ou les podcasts. S'il fut éprouvant pour tout le monde, le confinement a également pu permettre à des extraverties de laisser de la place à ces périodes d'intériorisation féconde.

----
Plus généralement, accepter ses singularités et ses dissonances, ses besoins atypiques, c'est revendiquer son individuation, ce processus qui permet à un individu de se distinguer des autres (membres d'un groupe ou d'une société) et lui permet d'exister en tant qu'‚Äčindividu. Comme le détaille Cynthia Fleury dans son livre paru en 2015, c'est cette individuation qui nous rend…irremplaçable. Alors que vous soyez introvertie, extravertie, un peu des deux ou sûre de rien, trouvons une voie entre normalisation et individualisme.
Sur ce, allons être irremplaçables au bureau et... en terrasse (si les parapluies sont fournis).
 
Bonne semaine à toutes,
 

PS : en clin d'oeil aux plus motivées, on vous met ici petit guide de drague pour introverties conçu par l'équipe du magazine Tapage. Voilà l'été.
 
 
 
Et sinon...
 
Lauren Bastide - Talk et séance de dédicace mercredi 23 juin
Lauren Bastide viendra nous parler de son riche, dense et précieux livre "Présentes" et de "Féminismes et cinéma", le tome 2 des entretiens du podcast La Poudre. Chez Mona est très super ravie de l'accueillir pour un talk et une séance de dédicaces à l'heure du déjeuner. Il est possible de venir sur place ou de suivre la rencontre à distance. Pour s'inscrire, c'est juste ici

Les rencontres audacieuses
Jeudi 1er juillet, on vous donne rendez-vous pour une matinée sous le signe de l'audace et de l'entrepreneuriat : Veuve Clicquot invite à la Cité Audacieuse des femmes et hommes brillant.e.s qui décrypteront le futur de l'entrepreneuriat et de la place des femmes. Il y aura - entre autres - Sophie Fontanel, Aurélie Jean,  numéricienne et entrepreneure, Nathalie Balla, Co-Pésidente de La Redoute et Relais Colis, ou encore Tatiana Jama, Co-fondatrice de Sista. Les places sont limitées, pour s'inscire, il suffit de cliquer ici et de s'inscrire à la newsletter Veuve Clicquot. On vous écrira très vite pour confirmer votre inscription ou votre place sur la liste d'attente.

Talk-apéro avec Lindsey Tramuta & Kat Borlongan
Lindsey Tramuta est américaine et parisienne et surtout très forte pour déconstruire les stéréotypes et autres clichés de l'imaginaire collectif. Elle vient de publier aux éditions Hoëbeke « La nouvelle Parisienne » un recueil de portraits et de conversations avec 40 femmes inspirantes (dont Leïla Slimani, Lauren Bastide (!), Rokhaya Diallo, Delphine Horvilleur, Céline Pham…). Elle viendra tout nous raconter jeudi 1er juillet lors d'un talk-apéro Chez Mona. On parlera de transmission, de réinvention et de liberté. De quoi bien lancer l'été.
Lindsey recevra le jeudi suivant (le 8 donc) Kat Borlongan, spécialiste de l'innovation et directrice de la mission French Tech pour une rencontre sur l'entrepreneuriat, l'ambition, l'innovation et la sororité. Inscriptions ici.

Passion papier
Les prochaines semaines de lectures s'annoncent passionnantes entre la sortie du superbe 2e numéro de La Déferlante, de Gaze et le très attendu premier numéro du Live Magazine Papier, en kiosques le 6 juillet et en pré-commande ici. D'habitude, le principe du Live Magazine est de proposer un journalisme intime et hyper fouillé, sur scène pendant une seule soirée. Là, tout sera dans la revue que vous pourrez trimballer tout l'été. Au programme ? Douze histoires de doubles vies, de secrets, d'identités cachées, d'amours interdites et le destin d'une espionne. Entre Alice Zeniter, Emile Zola et Killian Mbappé. Merci le papier.

Soirée Stand Up
En attendant le retour du Mona Comedy Club, vous pouvez aller faire un tour du côté du Festival de l'humour à Paris. Mardi 29 juin, vous y croiserez Laura Domenge, Shirley Souagnon et Tania Dutel.

Conversation en mer agitée... avec Alexia Barrier
Alexia Barrier est cheffe de deux entreprises, présidente de l'association 4MyPlanet et navigatrice professionnelle (genre le Vendée Globe). Mona a eu la chance de la rencontrer à l'occasion du sommet Change NOW, l'événement mondial pour la planète qui vient d'avoir lieu à Paris et auquel on peut toujours accéder ici. Une interview sur la passion, la résilience, l'obstination, le sexisme et l'écologie. Et le résultat est par-là ! 

Intelligence artificielle et féminisme 
Le Laboratoire de l'Egalité a lancé en juin une série de conférences sur comment rendre les outils numériques et l'intelligence artificielle plus égalitaire. C'est en ligne, et le programme complet est disponible juste ici.
 
Et si vous avez envie de partager des initiatives, événements, projets, à Paris, Marseille, Châteauroux ou NYC, écrivez-nous ici.
 
 
Ça vous a plu ?
 
Invitez une amie à découvrir la newsletter et à rejoindre la communauté Mona
 
PARTAGER
 
 
 
Rejoignez la communauté
sur Facebook et LinkedIn
 
 
 
Se désinscrire / Mentions légales / Contact